Posts Tagged ‘bagnolet’

Petits pois frais aux lardons


08.05
2012

500g de petits pois frais

100 grammes  de lardons
1 oignon
1/2 gousse d'ail
Thym, laurier
Huile d'olive  Ecosser les petits pois.

Faire revenir dans une cocotte les oignons dans une cuiller à soupe d'huile d'olive. Ajouter les lardons. Bien remuer. Ajouter 10 centilitres de vin blanc ainsi que thym et laurier.

Ajouter les petits pois, ainsi deux grands verres d'eau. Fermer la cocotte et faire cuire 10 minutes après le sifflement de la soupape.
 

Fèves fraîches en salade

– 750g de fèves fraîches

– 30g fromage de chèvre – 1 oignon

– 1 oeuf

– 2 cuillères à soupe d'huile d'olive

– 1 cuillères à soupe de vinaigre de Xérès

– 1 brin de thym

– sel et poivre

 

Préparation :

Pelez et coupez l'oignon en deux. Emincez-le en fines lamelles. Versez-les dans un saladier. Arrosez-les de vinaigre. Salez-les et laissez-les macérer pour les attendrir légèrement.

Faites durcir l’oeuf pendant 10 mn. Laissez-les refroidir dans l'eau, puis écalez-les et coupez-les en quartiers.

Pendant ce temps, écossez les fèves fraîches.

Dans une casserole, portez à ébullition 1 litre d'eau froide, additionnée de 2 cuillères à soupe de sel. Ajoutez le brin de thym. Plongez les fèves dans l'eau bouillante pendant 5 mn.

Versez alors les fèves cuites dans une passoire et rincez-les longuement sous l'eau froide pour stopper la cuisson. Egouttez-les et laissez-les refroidir, puis retirez la seconde peau.

Versez l'huile d'olive dans un saladier avec les oignons. Ajoutez les fèves, le fromage de chèvre coupé en petites lamelles ainsi que les rondelles d'oeuf dur. Salez et poivrez

 

 


Nouvelles des cultures d’Alain et de Valérie


08.05
2012

Le « joli mois de mai » arrive. Espérons qu’enfin, le calme des matins ensoleillés permette l’épanouissement de nos plantes. En attendant ces jours meilleurs, faisons juste un petit retour en arrière sur ce début d’année très chaotique, très dur.

 

En janvier, le climat était normal, voir chaud pour la saison. Vous aviez eu des choux-fleurs, des artichauts, des radis…en plein mois de janvier !!! Gros bémol  cependant avec l’arrivée d’un insecte (psylle) provenant d’Iran,  sur les poireaux (détruits dans nos départements). Heureusement pour nous, nous avions pratiquement tout vendu entre septembre et décembre. Les légumes d’hiver ayant été passés dans les paniers dès le début de l’automne après un été très automnal.

 

En février, le climat fut très rude pour nos légumes : grands froids (plusieurs jours à -15°C). Nous avions anticipé ce froid en ramassant tous les topinambours, toutes les carottes, tous les navets. Ces légumes furent mis en silo (sous terre directement dans nos champs). Hélas, l’excès d’humidité a fait pourrir le fond du silo d’où une perte en carottes (600 à 700kg). Nous avions ramassé nos choux au fur et à mesure des ventes, puis juste avant le grand froid, nous avions ramassé pour tenir 2 semaines. Le reste des choux (soit 1Ha) n’a pas été ramassé. Hélas, les choux ont gelé à cœur soit une perte estimée au total, à 10 000 euros.

 

En mars, le climat fut d’un seul coup, chaud et les jours rallongeant, nous avons eu des épinards et des blettes tôt dans l’année. Les radis aussi ont bien poussé;  Des nouveaux légumes en mars, c’était super. Mais ce sont toujours les même légumes en avril, alors certains d’entre vous se lassent du manque de diversité !

 

En avril, le climat est de nouveau froid pour la saison, plusieurs matins à -1 et- 3°C. Nos jeunes plants de concombres fraîchement plantés ont en partie gelés, nos premiers plants de tomates ont eu les feuilles gelées malgré les protections hivernales. Les fleurs de pommiers ont gelé en partie. Dans les champs, nous avons dû protéger environ 3Ha de nos cultures avec du voile d’hivernage (250 euros/ 200m2). Nos fraises sont en fleurs et puis …. rien, le fruit ne se forme pas. Le temps très pluvieux de ces derniers jours nous oblige à travailler uniquement dans les serres pour la plantation des courgettes, tomates, concombres, …même par cette froidure.

Vous comprendrez bien que nous venons de traverser 4 mois climatiquement très durs pour nos cultures. Et avec un mauvais été 2011, nous n’avions pas pu réaliser un stock important de conserves avec les légumes estivaux (production moindre). Nous avions même ramassé des légumes d’hiver en septembre pour palier au manque.

Pour essayer d’avoir des légumes différents, nous plantons depuis début mars dans les serres et les champs soit environ 4 Ha en cultures. Mais là encore, nous rencontrons une autre difficulté: les corbeaux et pigeons affamés après de grands froids, nos voisins agriculteurs qui ne cultivent plus et les volatiles se rabattent sur nos petits pois (semés 2 fois), nos fêves (également ressemées en partie),  déracinent les jeunes plants de fraisiers (700 replantés),  et le plus étonnant : ils déterrent les pommes de terre fraîchement plantées !

 

Tout se cumule et du coup, vos paniers étaient moins bien diversifiés que les années précédentes. Nous en  avons conscience, mais que faire ? Arrêter certaines semaines ? Mettre du jus de fruits  de notre collègue ? Faire un plus petit panier ? Nous n’avons pas UNE réponse à toutes ces questions.

Alors que faire ? Baisser les bras ? NON, vous nous soutenez depuis plusieurs années pour certains d’entre vous, en nous disant que nos produits sont locaux, bio, frais, goûtus. Nous vous remercions de l’achat hebdomadaire d’un panier de légumes… même si le panier n’est pas suffisamment diversifié ou si les légumes sont parfois un peu terreux et pas calibrés.

 

J’espère qu’à travers ce texte vous comprendrez les difficultés de notre métier en ce moment. Pour cette semaine, votre panier AMAP correspond à 11 € de légumes. Si le temps se réchauffe comme prévu, le panier de la semaine suivante sera à 20 € : les fêves et petits pois en serres pourront être ramassés.

Restons patiemment optimistes, le temps va bien finir par être plus serein et la nature, à nous donner ce qu’elle a de meilleur ! Vous en bénéficierez à votre tour.
Valérie et Alain
Feves-et-pois-sous-voiles.JPG

News de Grèce


16.04
2012

Après maintenant trois ans de ventes en Amap, pas mal de choses ont changé, c’est pourquoi nous avons décidé de vous faire un petit topo.

 

La progression des ventes a été positive et régulière à chacun de nos passages. Pratiquement tous les adhérents sont fidélisés par notre bonne huile. De temps en temps un courriel arrive en Grèce me demandant la date de mon prochain passage car le bidon se termine etc…Evidemment c’est très gratifiant pour nous.

 

Total des ventes en 2009 : 0,5 tonne

Total des ventes en 2010 : 1,5 tonnes

Total des ventes en 2011 :  4   tonnes

Total des ventes en 2012  (prévisions) : nous espérons 6 tonnes

 

Si nous atteignons les 6 tonnes cette année, nous serons au complet ! Nous ne pourrons plus accepter de nouveaux groupes car ces 6 tonnes correspondent à notre production « l’année basse ». En ce qui concerne « l’année haute », nous produisons environ 9 tonnes. Il y a donc 3 tonnes un an sur deux que nous pourrons répartir entre particuliers, restaurants etc…

 

Nous avons aussi décidé (sous la demande des amapiens) de commercialiser nos olives. Nous avons commencé en janvier dernier et nous pensons que les adhérents étaient enchantés.

Nous avons vendu à peu près 150kg d’olives pour une première fois, ce qui n’est pas mal du tout.

 

L’ennemi n°1 est la tempête juste avant la récolte, cela nous fait perdre une grosse partie de la production. C’est arrivé la première année, en 2009, mais depuis, nous sommes chanceux !

 

Avant les Amap, nous faisions la cueillette par nous même, le bénéfice de l’huile en la vendant en Grèce étant minime, nous ne pouvions nous permettre de prendre du personnel.

Par contre, depuis 2010, nous engageons 5 personnes, pendant 2 mois et demi (période de la cueillette), plus 2 personnes avant chaque départ pour nous aider à remplir les bidons d’huile ainsi que les paquets d’olives. Nous ne leur proposons pas un travail fixe sur toute l’année mais vu la situation actuelle en Grèce, c’est déjà énorme pour eux.

 

Nous avons décidé d’arrêter les consignes pour les raisons suivantes :

 

  • une nouvelle loi européenne interdisant de réutiliser les conditionnements
  • trop de gâchis d’eau (pour les laver)
  • trop de gâchis d’électricité ( à la vapeur)
  • trop de temps passé à les laver/sécher

 

N’ayant pas augmenté le prix de l’huile depuis 3 ans maintenant, nous avons décidé de faire passer l’euro de consigne dans le prix du bidon.

Nos tarifs ont maintenant changés :

 

  • 0,75L  : 8€
  • 3L        : 23€
  • 5L        : 36€

    Cette augmentation ne représente que quelques centimes d’euros par litre  pour vous mais va nous aider à acheter les conditionnements.

 

Coté psychologique, c’est complètement différent de connaître les acheteurs et de savoir que notre bonne huile va atterrir dans les plats de personnes sensibilisées qui nous connaissent, qui sont touchés par le fait que notre huile n’est pas traitée et qui sont enchantés par son goût.

 

En deux mots, notre vie a véritablement changée depuis 3 ans, financièrement nous sommes plus à l’aise, la cueillette et l’entretien des terrains d’oliviers est devenue une partie de plaisir et l’accueil des Amap est tellement chaleureux que c’est toujours un plaisir pour nous de vous rendre visite.

 

Nous espérons que cette collaboration durera, en ce qui nous concerne, nous nous engageons à toujours proposer notre bonne huile de qualité ainsi que nos olives si goûteuses !

 

Merci encore pour cette grande opportunité,

Amapiennement,

 

Laurence et Nicolas.


Tarte aux épinard d’Armelle


16.04
2012
-pour la pâte: 
200 gr de farine (ICI l'épicerie locavore )que tu mixes avec 100 gr de beurre froid en petits morceaux et une pincée de sel puis tu rajoutes un peu de lait froid puis mettre au frais.
on peut aussi utiliser une pâte feuilletée du commerce, ou des feuilles de bricks huilée à l'huile d'olive.
 
-pour l'appareil:
cuire les épinards une fois lavés (je laisse aussi les queues) très rapidement avec un fond d'eau; en ce moment, je rajoute les fanes de radis. mélanger avec 200 gr de féta de brebis, une poignée de raisins secs de Zakynthos, curry, sel poivre et huile d'olive de Z et une gousse d'ail écrasée.
 
répartir le mélange sur le fond de tarte, cuire 20mn four à 220 chaleur tournante

Commande fromage de chèvre 2012


16.04
2012

L'AMAP fromages de chèvre redémarre et la première livraison aura lieu le lundi 7 mai.
En 2012, 6 livraisons sont prévues: il y aura une livraison par mois et ce jusqu'au mois de Novembre avec une pause en Août.
Pour rappel ce sont des fromages de montagne (la Drôme) demi sec de 80g environ.
Le prix équitable d'un fromage (celui qui permet à Joel le berger de vivre correctement sans avoir à produire d'une manière plus intensive) est de 1,5 €.A ce prix il faut rajouter bien sur le prix du transport qui est de 0,5 € par fromage.
Cette année le transport sera frigorifique du départ jusqu'à l'arrivée ce qui devrait éviter les problèmes que nous avons rencontré en 2011.
La quantité minimum à commander est de 2 fromages.

 

 

Commande à Renaud Madignier avant le 28 avril 2012

Détails dans le mail envoyé par Renaud.


Planning avril 2012


27.03
2012

Lundi 02 avril : légumes, pain, pâtes, huile, produits de vache

 

Mardi 10 avril : légumes, pain, oeufs

La distribution aura lieu pour le nord et le sud AU THEATRE DE L'ECHANGEUR dans le cadre de l'évènement "100 ans dans les champs"

 

Lundi 16 avril : légumes, pain, pâtes fraîches

 

Lundi 23 avril : légumes, pain, oeufs

 

Lundi 30 avril : pas de distribution reportée au mercredi 02 mai

 

Conseil d'administration le lundi 02 avril 2012 à 20h15 chez Nana


les lundis sans distribution de l’année 2012


20.03
2012

Lundi 20 février

Lundi 30 avril

Lundi 24 décembre

Lundi 31 décembre

 

+ 2 lundi à choisir par chaque amapien durant les mois de juillet et d'août


Haricots blancs au lard


10.02
2012

250 g de haricots blancs

150 g de lard salé entrelardé blanchi
1/4 c. à thé de moutarde de Dijon
75 ml coulis de tomates

1/2 gros oignon (coupé finement
gros sel

Placez les haricots dans une cocotte en fonte et couvrez-les d'eau fraîche. Faites les tremper pendant une nuit. Rincez-les à l'eau courante. Jetez l'eau de trempage.

Faites blanchir le lard salé dans l'eau bouillante pendant quelques minutes afin de le dessaler. Coupez-le en tranches. Dans le fond de la cocotte, déposez les tranches de lard salé, la moutarde, le coulis  de tomates, l'oignon. Couvrez d'eau fraîche. Laisser cuire doucement.

Dans une cocotte, mettre les haricots et un fond d’eau saler et poivrer. Laisser cuire 5 minutes une fois en pression.

Ajouter les haricots avec le lard puis finissez la cuisson.